le cours ne s'arrête jamais

lecoursnesarretejamais.fr

Les grands théoriciens des relations internationales



Le courant réaliste


1) Les précurseurs du réalisme

Thucydide, le père du réalisme.



Hobbes, l’Etat de nature et le Léviathan.

Machiavel, l’émergence de la Raison d’Etat.



Jean-Jacques Rousseau ou le réaliste malgré lui

2) Les théoriciens de «l’équilibre des puissances»

Philippe de Commynes ou l’anticipation de l’idée de l’équilibre des puissances.



Fénelon ou l’équilibre des puissances comme source de stabilité.



Friedrich von Gentz ou l’équilibre des puissances comme source de stabilité des Etats.

Guichardin et le modèle de la pentarchie .



David Hume ou l’équilibre des puissances comme principe de prudence.



Metternich, la Sainte-Alliance et le concert européen.

3) Les réalistes classiques

Bismarck et le triomphe de la Realpolitik.



E. H. Carr et les illusions de l’Idéalisme



Georges Kennan, le théoricien de la guerre froide,



Arnold Wolfers, les relations internationales et l’image des "boules de billard"



Henry Kissinger,
le révolutionnaire blanc.

Max Weber, l’éthique de conviction et l’éthique de responsabilité.



Reinhold Niebhur, le théologien, le mal et les relations internationales,



Hans Joachim Morgenthau et la centralité du concept de puissance.



Raymond Aron, paix et guerre entre les nations

4) L’éclatement et la reformulation du réalisme

Le néo-réalisme de Kenneth Waltz.



Le réalisme offensif de John Mearsheimer.



Le réalisme défensif de Stephen Walt.



Le réalisme hégémonique de Robert Gilpin.



L’Ecole de l’Action Française des relations internationales


Charles Maurras,
le géopoliticien méconnu.



Jacques Bainville, les lois de la politique étrangère.



Le courant libéral ou idéaliste


Platon ou la politique extérieure d’un Etat juste .





1) Les projets de paix perpétuelle

William Penn et la paix en Europe.



Jeremy Bentham, l’utilitarisme et la paix.

Kant et le droit cosmopolitique.



2) Les théoriciens de la paix par le commerce

Montesquieu et la vertu du doux commerce.



Richard Coben et l’opologie du libre-échange.

Benjamin Constant, l’esprit de conquête et l’esprit de commerce.



3) Les libéraux internationalistes au XXème siècle

Norman Angell ou la haine du nationalisme.



Leonard Woolf et l’espoir d’un gouvernement international.



Lowes Dickinson, conjurer l’anarchie internationale.

Woodrow Wilson et la naissance de la Société des nations.



Alfred Zimmern et la paix par la coopération entre les Etats.

La théorie de la paix démocratique


Bruce Russett.



Michaël Doyle.



Marxismes orthodoxes et hétérodoxes


Lénine, le capitalisme, l’impérialisme et la guerre.



Johann Galtung et la théorie structurale de l’impérialisme.

Antonio Gramsci et la théorie de l’hégémonie.



L’Ecole anglaise (English School) des relations internationales


Martin Wight et les trois traditions philosophiques des relations internationales.



Barry Buzan et la notion de sécurité.

Hedley Bull et la société anarchique.



La conceptualisation du système international ( XVIe -XIXe sèicles)


Francisco de Vitoria et la naissance de la communauté internationale.



Samuel von Pufendorf et le droit des gens en tant que droit naturel.



Christian Wolff ou la recherche de l’harmonie internationale.



Georges-Frédéric de Martens et la théorisation du droit des gens européen.

Hugo Grotius et l’affirmation du droit de la guerre et de la paix.



Alberico Gentili et la naissance du droit international public.



Emer de Vattel et la légitimité des États souverains.



Frédéric de Martens et la conceptualisation du droit international.

Nationalismes, impérialisme et protectionnisme


Hegel, l’Etat et les relations internationales.



Darwin, le darwinisme et les relations internationales.



Joseph Schumpeter, impérialismes et classes sociales.



Johann Gottlieb Fichte, la guerre et l’État commercial autarcique.



Hobson et l’analyse de l’impérialisme.



Ernest Renan, l’idée de nation et les frontières naturelles.



Friedrich von Bernhardi et le culte de la guerre.



Friedrich List et le protectionnisme économique des États.

Les théoriciens de la géopolitique


Rudolph Kjellen et l’invention de la géopolitique.



Karl Hausofer, grandeur et démesure de la géopolitique allemande.



Nicholas John Spkyman et la théorie du Rimland.



Jacques Ancel et l’éternelle question d’Orient.



Friedrich Ratzel et la géographie politique.



Haltford Mackinder et la théorie du Heartland.



L’amiral Thayer Mahan et la puissance maritime dans l’histoire.



André Chéradamé et le danger pangermaniste.



Carl Schmitt et la notion des grands espaces.

Les paradigmes explicatifs de l’après-guerre froide


Paul Kennedy et l’inéluctable déclin des grandes puissances.



Samuel Huntington, prophète du choc des civilisations.

Francis Fukuyama et la fin de l’histoire.



Zbigniew Brzezinski, les Etats-Unis et le grand échiquier mondial.